Une aquarelle de volatile d’Aloys Zotl figurant un Apterix de Mantell daté 1867 (12 000/15 000 €), des œuvres sur le thème de la chasse, deux panneaux peints sur tissu végétal des années 1925 de Raymon Duncan (1 000/1 500 € chacun), un nécessaire de toilette en argent ciselé de rinceaux et agrafes fleuris au poinçon de Charles Nicolas Odiot (1789-1868, 30 000/40 000 €), un bureau plat marqueté en frisage d’amarante (ou plaissandre) et bronze doré, d’époque Louis XV (même estimation) et un porte-pinceaux en porcelaine de la fin de l’ère Chongzhen (1628-1644) à décor de lettrés dans un jardin (4 000/6 000 €) constituent l’essentiel de ce qu’il faut retenir de cette bonne vente classique.